Catégories
marketing digital

La production de contenu pour les medias sociaux

par Emilie. Temps de lecture : 8 min

1. Pourquoi ?

La production de contenu s’inscrit dans une stratégie d’inbound marketing ou marketing entrant. Le but étant d’attirer les visiteurs par du contenu ne proposant pas d’offre commerciale, sur différents supports media; L’objectif étant de les convertir en leads puis en client.

Le contenu différera en fonction des étapes d’achat :

inbound marketing
Les étapes de l’inbound marketing

Pour l’étape 1 « ATTIRER« , le contenu ne doit pas être commercial, ni vendeur. Il va falloir bien définir votre audience (les personas) pour être le plus pertinent possible dans le contenu. 

2. Comment ?

Voici les 8 points fondamentaux à déterminer avant de produire votre contenu :

8 points fondamentaux

3. Les différents formats
de contenus

Les personnes recherchent un contenu visuel facile à manipuler, facile à traiter et à partager rapidement.

Les articles/textes : les publications doivent être régulières et inciter les visiteurs à revenir régulièrement. Il faut donc produire un contenu différents de la concurrence, traiter d’un sujet particulier, afin que les visiteurs apprennent quelque chose de nouveaux et partagent votre article.

Les vidéos sont les contenus les plus engageants, surtout si elles sont publiées sur les réseaux sociaux. Elles sont 40 fois plus partagées qu’un article et se consomment plus facilement qu’un contenu écrit. Elles peuvent être documentaires ou inspirantes, et sont de plus en format vertical lié à l’utilisation des téléphones. Elles incitent les commentaires.

Le Podcast, contenu audio, se développe de plus en plus. C’est un excellent média pour partager votre vision et votre histoire sur un format plus intimiste et plus proche de vos consommateurs et utilisateurs. Quelque soit votre secteur d’activité, il est donc très intéressant à utiliser. Une fois abonné, le visiteur les reçoit automatiquement.

Les photos/images : elles sont faciles à consommer sur les smartphones et ne demandent aucun effort de la part du visiteur, incitent fortement les commentaires, transmettent des émotions. Comme la vidéo, elles ont un fort taux d’engagements car elles produisent un impact visuel.

Le contenu intéractif pour stimuler l’engagement : il génère 4 à 5 fois plus de pages vues que le contenu statique, et les réseaux sociaux constituent la plateforme idéale pour présenter et explorer du contenu interactif.
Quelques exemples qui ont fait leurs preuves auprès des publics sociaux : quiz, sondages, infographies intéractives, Live streaming, memes.

4. La rédaction

1. Ton décontracté
Évitez les phrases longues ou alambiquées. N’utiliser pas de jargon trop corporate. N’utilisez pas un mot inutilement long s’il y a une alternative plus courte. Soyez enjoué, inspirant, heureux !

2. Faire court et simple
Au-delà de 40 caractères vous perdez votre auditoire. Partager un lien vers votre blog sans copier-coller le contenu. Utilisez des emojis pour illustrer votre sujet au lieu d’utiliser de longues phrases explicatives. Teaser votre lien, vidéo ou infographie en quelques mots concis et précis pour attiser la curiosité.

3. Ne pas oublier le CTA !
Vous voulez faire réagir vos abonnés ? Alors donnez des instructions: Regarder maintenant ou Lire la suite, Assister à un événement, S’abonner
Posez une question courte ou faites une déclaration percutante pour susciter l’intérêt.
Mais n’en demandez pas trop non plus. Evitez les CTA trop longs: Regardez notre vidéo puis revenez, commentez et partagez notre post.

4. Soyez personnel
Utilisez “nous”, “moi”, “je” et “vous” par opposition à “l’entreprise”, “le client” ou “l’équipe”. Rappelez-vous que vous souhaitez créer des liens.
Utilisez un langage informel, comme si vous parliez directement à chaque abonné et vous verrez un meilleur taux d’engagement. Personnalisez votre ton et vos mots en fonction de vos réseaux sociaux.

5. Analyser votre audience
Cherchez à comprendre ses intérêts, son style de vie et ses valeurs pour mieux vous adresser à elle. Plus vous connaîtrez votre cible, plus ce sera facile de lui écrire et d’adapter votre style rédactionnel.

6. Faites fi de certaines règles de ponctuation
Vous pouvez oublier certaines règles grammaticales sans pour autant passer pour un cancre. Voici quelques exemples :

Twitter : Vous pouvez supprimer de la ponctuation, utiliser des abréviations ou Insérer des hachtags à la place des mots dans vos phrases.
Facebook : Les majuscules sont souvent considérées comme impolies ou agressives dans les emails ou les articles, mais elles sont tout à fait acceptées sur les réseaux sociaux ! Il en va de même pour les points d’exclamation (avec modération).
Instagram : Vous pouvez tout à fait transformer vos mots en hashtags voire les remplacer entièrement par des emoji.
Si vous n’utilisez pas d’emoji, vous aurez probablement moins d’engagement !

7. Rédigez de bonnes réponses
Les réponses aux messages de vos abonnés sont tout aussi importantes que vos contenus. Et le ton de votre marque doit donc être clairement défini : amical, poli, formel, informative, impertinente, …
La préparation de réponses sauvegardées en amont vous permettra aussi d’éviter les fautes d’orthographes dues à l’immédiateté de la réponse.

8. Vérifier l’orthographe et la grammaire
Même si votre ton est fun et décontracté, les fautes grammaticales vont nuire à votre image et vous passerez pour un amateur au lieu d’un professionnel.
Si vous parlez dans une langue étrangère, faites relire vos posts par un traducteur professionnel ou une personne dont c’est la langue maternelle avant de les publier.

rédaction reseaux sociaux
On ne rédige pas le même contenu sur LinkedIn ou sur Facebook.

5. Réseaux Sociaux,
le bon usage

6. L’optimisation SMO

Optimiser votre contenu textuel et visuel pour améliorer votre visibilité sur les media sociaux. On parle de SMO (Social Media Optimisation).

Pour une stratégie SMO réussie :

1. Ayez un profil d’entreprise le plus précis possible : logo, coordonnées, domaine d’activité, compétences, horaires, liens vers votre site web, contact.

2. Créez du contenu intéressant que votre audience aura envie de partager. 

3. Utilisez les outils de partage
Donnez les moyens à votre audience de partager votre post via les icônes de réseaux sociaux (FB, Twitter, Pinterest, Google, Linkedin) à la fin de votre post.
On appelle cela les backlinks, liens venant d’un trafic extérieur. Vous augmenterez ainsi votre référencement.

4. Prenez soins de votre communauté
N’oubliez pas que vous utilisez un moyen de communication. Alors parlez-leur, répondez-leur, soyez réactif à leurs réactions.

5. Veillez à votre e-reputation
Soyez cohérent entre votre discours et l’image que vous souhaitez renvoyer.

6. Restez dans le coup !
Soyez attentif aux évolutions du digital et de ses subtilités. Les faux-pas peuvent vite réduire à néant vos efforts éditoriaux.

7. Créer des liens
Sans forcément parler de partenariat commercial, soyez «amis» avec des influenceurs ou d’autres entreprises influentes. Vous augmenterez ainsi votre visibilité.

8. Les hachtags
Derrière ces dièses, se cachent des mots clés décisifs pour la visibilité de vos posts.

9. Soignez vos visuels
Nous parlons bien de communication non ? Alors plus votre visuel sera travaillé, plus vous donnerez envie de lire votre post.
N’oubliez pas que le nom du fichier et l’image elle-même participent au référencement.

10. Créativité
Si vous parlez toujours des mêmes sujets, votre audience se lassera.
Créer l’engagement par l’humour, la joie, … 
L’émotion fait réagir et provoque l’action (commentaire, partage …)

11. L’importance d’une bonne légende
Aprenez à bien décrire votre produit afin qu’il se démarque de la concurrence. Une bonne légende peut être amusante ou informative, selon votre marque, mais elle doit résumer le produit et susciter la curiosité en une phrase courte et percutante.
Proposez toujours un lien pour acheter ou voir le produit.

Vous avez aimez notre article ?
N’hésitez pas à le partager.

Téléchargez notre livre blanc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *